Détermination de surface : focus sur les encres tests

Pour qu’un matériau puisse être adapté à des conditions d’utilisations spécifiques, une modification de la fonction ou de l’aspect de sa surface peut se révéler nécessaire. Pour ce faire, la réalisation de traitement de surface est requise. Une fois cette opération réalisée, la vérification de son efficacité s’effectue notamment grâce à des encres de test. Tour d’horizon.

Pourquoi utiliser des encres tests ?

Impactant sur la qualité de collage ou d’impression sur des emballages et divers supports, l’énergie de surface d’un matériau doit être vérifiée notamment à l’aide d’encres de test. Différentes opérations réalisées dans le secteur industriel (sérigraphie, imprimerie, etc.) requièrent l’utilisation d’encres tests. Ces dernières permettent, par exemple, de vérifier le niveau de propreté d’un matériau et de s’assurer que ses propriétés soient adaptées pour permettre à une colle ou une encre d’y adhérer. Ces produits sont aussi utilisés dans le cadre d’un contrôle après la réalisation d’un traitement plasma à pression atmosphérique ou par corona. En outre, les encres de test permettent de vérifier qu’un nettoyage ou un dégraissage a été bien réalisé.

Non irritables et non toxiques, les encres de test sont généralement non agressives pour l’opérateur. Ces produits sont surtout utilisés par les services chargés du contrôle qualité des matériaux entrants pour constater la présence d’un traitement de surface. Par ailleurs, ces produits permettent de tester les matériaux pour vérifier l’efficacité d’un process préalablement réalisé. En laboratoire, les encres de test sont aussi utilisées pour tester des substrats afin de déterminer les méthodes à adopter au niveau industriel.

Que mesure-t-on avec les encres de test ?

Avant de réaliser des travaux d’impression, de peinture ou de collage, s’assurer que la cartouche d’encre, la colle ou autre produit adhère efficacement au matériau (supports métalliques, textile, emballages alimentaires, etc.). Il faut savoir que dans certains cas, un matériau peut ne pas être mouillable n’offrant ainsi aucune adhérence. Pour connaître les propriétés de surface d’un matériau, il convient de se baser sur la tension de surface d’un produit appliqué sur celui-ci. En connaissant l’énergie de surface, il est possible de déterminer si un support dispose d’une petite ou d’une grande mouillabilité grâce à l’utilisation d’encres de test.

Comment utiliser des encres de test ?

Quel que soit le type d’encre utilisé (encres de sérigraphie, encres d’imprimerie, etc.) dans le cadre de travaux d’impression, sa tension superficielle est approximativement égale à celle de la surface solide. Pour le vérifier, les professionnels du secteur industriel peuvent utiliser des encres de test. Pour faciliter le choix de l’encre d’impression pouvant mouiller le matériau, il convient de réaliser de nombreux essais avec différentes encres. Ces opérations permettent de se rapprocher graduellement de la tension superficielle de la surface solide.

Pour procéder à ces vérifications, le produit est appliqué sur la surface solide au moyen d’un coton-tige pour les supports non propres, un pinceau, un feutre ou un stylo. Si l’encre mouille la surface d’application pendant au moins 2 secondes s’étalant ainsi de manière continue, l’énergie de surface du solide est plus élevée que la valeur de tension de surface du produit. Un second test avec une valeur d’encre supérieure doit être réalisé. En revanche, lorsque l’encre se rétracte en moins de 2 secondes ne mouillant pas ainsi la surface et formant des gouttelettes, il est conseillé de poursuivre les tests avec une valeur d’encre inférieure. En effet, ce résultat implique que l’énergie de surface soit intérieure à la tension de surface de l’encre.

Rédigé par
Plus d'articles de Var Info

Comment bien choisir son barbecue plancha grill ?

Légumes, viandes, poissons… La plancha se veut être l’accessoire à absolument avoir...
Lire la suite