Motorisation portail coulissant : rail au sol ou autoportante ?

Généralement, il existe deux types de portails : les battants, ceux qui s’ouvrent comme une porte, et les coulissants. Ayant le vent en poupe, ce dernier figure parmi les plus prisés du marché. Gage de confort et de sécurité, la motorisation d’un portail coulissant séduit un bon nombre de foyers. L’adoption de ce système mérite une sérieuse réflexion afin de pouvoir opter pour l’automatisme de portail coulissant qui soit le plus adapté à votre demeure.

Motorisation à rail au sol

La motorisation portail coulissant à rail au sol est le système le plus usé par les particuliers par sa fiabilité. En effet, il permet l’installation d’un portail imposant et lourd pouvant atteindre un poids de 400 kg. Comme son nom l’indique, il fait appel à l’utilisation d’un rail qui se fixe au sol. Le rôle de cette barre d’acier profilé est de piloter le panneau afin de faciliter le déplacement du portail coulissant. Pour son bon fonctionnement, ce type d’automatisme est également équipé d’un poteau de guidage ainsi que d’un poteau de réception qui fait office de butée lors de la fermeture du portail.

Par ailleurs, ce système de motorisation est doté d’un moteur à crémaillère servant à déclencher le mouvement du portail et assurer l’ouverture et la fermeture automatique de celui-ci. Pour être en mesure de s’adapter à tout type de portail, la motorisation à rail au sol nécessite l’utilisation de kits tels que les crémaillères, les clignotants, les photocellules… favorisant l’atténuation de vibration et de bruit du moteur tout en accentuant sa force de poussée. Cependant, il est plus judicieux de faire appel à des professionnels pour son installation. Plus est, des normes de sécurité sont à observer lors de la pose d’un portail automatisé.

Motorisation autoportante

Alternative de l’automatisme à rail, la motorisation autoportante est souvent adoptée par les usines et les particuliers lorsque la mise en place d’un rail pose problème ou est impossible. Avec ce type d’automation, le portail ne sera pas en contact avec le sol, il se meut au moyen d’une poutre télescopique. Cependant, il devra être muni de poteaux de guidage et de réception ainsi que d’un moteur à crémaillère pour garantir son ouverture et sa fermeture automatisée.

Étant donné qu’avec ce système, le portail est suspendu, afin d’assurer sa stabilité et son équilibre, la poutre télescopique est souvent accompagnée de rallonge triangulaire. Il est important de souligner que la motorisation autoportante ne peut soutenir les portails de grandes tailles et pondéreux.

Comment choisir entre les deux systèmes ?

Voilà que vous avez toutes les informations nécessaires sur la motorisation de portail coulissant, il ne vous reste plus qu’à faire le choix. Pour ce faire, vous devez essentiellement vous baser sur le poids de votre portail. Pour les moins lourds et ceux qui ont une dimension réduite, optez pour l’autoportante.

Par ailleurs, avant de jeter votre dévolu sur une telle ou telle sorte de motorisation portail coulissant, vous êtes également tenu de prendre en considération les types de véhicules qui effectuent les va-et-vient devant votre portail. Une motorisation à rail, par exemple, peut être rapidement endommagée parune fréquente traversée d’engins lourds.

Enfin, en ce qui concerne le prix, vous devez garder en tête que l’automatisme de portail coulissant nécessite un important investissement. Cependant, notez que pour installer ce type de système de fermeture, il faut débourser un budget allant de 300 à 800 euros.

Rédigé par
Plus d'articles de Var Info

Braun Thermomètre Sans Contact + Frontal, NTF3000

La technologie du thermomètre bébé a beaucoup évolué avec l’entrée en lice...
Lire la suite